Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 22:14
Clio 52.

Il se pencha en avant, l'interrogeant du regard. Elle prit une longue inspiration, se leva brusquement puis voulut courir en hurlant. Mais il tenait toujours sa main. Il la tenait, aucun d'eux ne possédait de forces surhumaines mais elle était moins forte que lui, tout simplement. Ébène se leva et trottina vers eux en jappant, ne sachant qui défendre. Exactement comme lorsqu'il était apparu quelques heures auparavant, transpirant de mauvaises intentions à l'égard de la rouquine, qui sentait comme Hilly.

  • - Je sais que tu m'as toujours sentie, lorsque je venais te voir. J'en sais beaucoup sur toi, je sais que tu peux supporter tout cela. Ce n'est qu'un filet de sang tous les jours, Sélenne, ce n'est presque rien, voyons. N'as-tu pas envie de rencontrer ta vraie mère ? Peut-être aura-t-elle envie d'embrasser son rôle envers toi, qui sait ? Allez, petite, je sais combien tes parents adoptifs t'ont déçue récemment.

Elle fit signe qu'elle ne fuirait pas, tâchant de reprendre sa respiration. Il la lâcha doucement. Puis elle se remit à courir. Désespérément, elle fit du mieux qu'elle put pour s'échapper. Mais il suffit de quelques foulées à l'albinos pour la rattraper. Elle se sentait piégée, désespérément. Tandis qu'il la tenait, elle se laissa glisser au sol, sans retenir ses larmes ni ses plaintes qui résonnaient dans le manoir lugubre. Il s'agenouilla devant elle, lui caressa les cheveux, sans toutefois afficher le moindre sentiment, en réalité il n'en ressentait aucun. Il avait fermé la porte à tout ce genre de choses.

  • - Je m'appelle Uriel, dit-il. Ne tente pas de fuir cette ville, ou bien tu emmèneras tes ennuis avec toi, or je suis sûr que tu ne veux impliquer personne dans tout cela. Nous allons ramener un mort. Personne ne te regardera comme avant si tu racontes cela. Tiens, conclut-il en lui tendant de deux doigts un bout de papier que tous ces mouvements avaient complètement froissé. Appelle si tu as un problème.

Uriel lâcha sa fille, lui fit signe que tout allait bien. Il se releva lestement, gagna la porte qu'il déverrouilla avec sa clef : c'était lui qui avait acheté cet endroit, bien sûr qu'il pouvait y entrer ! Il savait du reste que Sélenne ne trouverait pas toutes les portes avant très longtemps, en particulier celle qui menait à la cave, cachée au sol sous un tapis de feuilles mortes. Rendu dehors il sentit qu'on le suivait. Il se retourna pour trouver Ébène, qui le fixait depuis le pas de la porte. Lorsque sa fille la verrouilla à double tour, l'animal jappa puis se mit à trottiner jusqu'à lui. L'albinos se pencha pour lui gratter la nuque affectueusement. Le lorialet soupira puis gagna le café, où il dansait ce soir, comme c'était le cas plusieurs fois par semaines.

Sélenne se promenait chez elle, sa bouteille de soda à la main, en tâchant d'y voir un peu plus clair. Elle pleurait toujours, principalement parce qu'elle se sentait seule face à toute cette histoire. Elle était prise au piège, car il avait tout planifié parfaitement. Elle voulait bien le croire lorsqu'il lui disait qu'il la suivrait n'importe où : il connaissait toute sa vie. Il l'avait suivie tout le temps, mais pas comme il avait suivi Clio, dont elle venait d'apprendre l'existence. Il avait aimé la petite brune, il avait couvert ses arrières. Tandis qu'il n'avait fait qu'étudier la rouquine, dans le but de s'en servir un jour. En s'observant dans un miroir, elle se demanda pourquoi elle ressemblait aussi peu à ses vrais parents, avec ses cheveux fauves et ses yeux mordorés. Lasse, elle finit par s'affaler devant son poste de télévision. Sa somnolence y fut retardée par un fait divers qui la toucha, vus les récents événements : à trois endroits différents du monde, un albinos disparu avait été retrouvé. L'étrangeté de la situation provenait du fait qu'ils étaient disparus à des moments différents. Leur absence se comptait parfais en mois, mais pour l'un d'eux, cela faisait des dizaines d'années. Or il ressemblait toujours à un petit garçon, il n'avait pas grandi en son absence.

Sélenne s'endormit, elle ne pouvait pas comprendre que la Lune les avait recrachés, eux et beaucoup d'autres dont l'on n'avait pas remarqué le retour, car la plupart du temps, les lorialets ne laissaient pas trace de leur existence. Le lendemain matin elle se sentit encore bizarre, sur le chemin elle lança deux fois un appel qu'elle interrompit aussitôt, en direction de proches dont elle aurait aimé recevoir un soutien, mais qu'elle ne souhaita pas impliquer, comme l'avait présagé son fameux père. Elle finit par garer sa voiture sur le parking, devant le bar où elle allait travailler. En observant la devanture illuminée qui indiquait fièrement L'aurore,elle se demanda vaguement ce qu'elle faisait encore dans ce patelin de bouseux, pourquoi ne rentrait-elle pas à la maison ? Puis elle se rappela qu'elle n'avait même pas réussi à appeler quelqu'un. Elle sortit de la voiture en ronchonnant, passa les portes battantes, gagna le comptoir, se présenta résolument.

Clio 53

Partager cet article

Repost 0
Published by chloé - dans Clio
commenter cet article

commentaires

nyma 27/10/2014 15:48

Je ne sais pas trop quels conseils te donner.. A la limite un petit flash back sur toutes ces années, il y a à mon sens beaucoup de questions par rapport la relation entre Clio/ses parents, Clio/Mallo, Lison/Clément. Tu voulais peut être mettre les choses aux claires plus tard?

Chloé 27/10/2014 22:06

oui tu vas voir, la page est loin d'être tournée avec le passé, mais de manière générale si tu as la moindre remarque à me faire, au fur et à mesure, sur des trucs que tu penses bon d'améliorer n'hésite pas, ce blog est là pour ça :)

Chloé 27/10/2014 13:02

ça marche
n'hésite pas à me dire si tu as des conseils, critiques ou à relever les fautes

nyma 27/10/2014 09:14

Qui va t'elle rencontrer? la suite... ;-)

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs