Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 22:32
Le destin des immortels - nouvelle publication 130

Le destin des immortels - nouvelle publication 129

C'est alors qu'il comprit qu'il avait perdu le contrôle de ses propres traits : lorsqu'elle y surprit son désir, Kaitleen fut submergée par une surprise mêlée de joie.

A cet instant, la bulle de dégoût autour du coeur de Sloan éclata. Les faits parvinrent enfin jusqu'à sa conscience. Écarquillant les yeux il s'en voulut immédiatement d'avoir fait du mal à la rouquine. Il s'assit brutalement. Il s'entendit lui parler d'un voix rauque. Il ne saurait jamais si les mots qu'il avait prononcés portaient un sens quelconque. Les images qu'il voyait étaient saccadées. Le bruit de leur respiration emplit l'espace sonore. Ensuite les sensations prirent le dessus. La peau de Kaitleen, moite sous ses doigts fébriles, satura sa conscience, qui ne se fixa plus sur rien d'autre. Elle commença de faire courir ses doigts sur lui. Alors il perdit pied.

Il la coucha sur le dos. Les mains de Kaitleen se refermèrent sur ses fesses. Alors un grognement guttural s'échappa des lèvres du lycaon.

  • - Doucement, les crocs, Sloan, murmura-t-elle lentement.

Elle n'était plus lascive. Au début il ne prêta pas attention à ses paroles, mais elle appela sèchement :

  • - Sloan !

Il y eut quelques mouvements brusques dont il n'eut pas pleinement la maîtrise. A présent, elle se tenait un peu prostrée, dans une position qui la lui rendait inaccessible. Il s'agita encore un moment sur son corps rougi. Elle continua de prononcer son nom sur un ton strict. Finalement, il se figea, prenant conscience qu'elle ne voulait plus s'offrir. Il réalisa qu'il était en train d'essayer de la forcer. Il commença à ressentir envers lui-même une haine dangereuse. C'est alors qu'elle déplissa les yeux, se détendit. Lui s'interrogeait juste sur ce qu'elle voulait faire. Elle introduisit un doigt dans sa bouche à lui, le frotta à une dent et le ressortit écorché. Très vite, elle expliqua :

  • - C'est normal, Sloan, le loup veut intervenir. Tu peux lutter pour l'expulser et me garder pour toi seul mais...

Elle haussa les épaules et ses cheveux auburn cascadèrent dessus.

  • - Tu peux aussi le laisser se joindre à nous, je trouve ça excitant, moi.

Il voulait réfléchir, mais ni son corps ni elle ne l'entendaient de cette oreille : doucement elle poussa sa tête vers le bas. Il agrippa ses pieds et les fit doucement remonter, puis lui donna ce qu'elle avait demandé. Tout de suite ses gémissements lui donnèrent le frisson, mais il s'appliqua surtout à ne pas lui faire de mal avec les crocs du loup. Lorsque plus tard son orgasme la fit se crisper en un long couinement et se cambrer de plaisir, il avait oublié tout cela depuis bien longtemps. Ils firent l'amour vite et fort, sans se quitter des yeux, la jouissance de l'autre offrant un tableau envoûtant. Finalement, il remarqua qu'entre les lèvres ouvertes de Kaitleen luisaient ses crocs de louve. Même lorsqu'elle passa au dessus de lui, il sembla à Sloan que rien n'avait interrompu le lancinant mouvement de leur corps mêlés. Lorsque cela se termina, plus rien d'autre que cette question ne sembla digne d'intérêt à l'homme-loup : avait-il rêvé ou les loups avaient hurlé, eux aussi ?

Partie deux. Le Dôme.

Cyan se réveilla haletant, son réveil n'allait pas tarder à sonner, il était dix heures du matin. Les loups le regardaient tous, inquiets.

  • - J'ai vu mes ancêtres, Sloan et Kaitleen et euh... c'était torride, quoi !

Il gloussa de même que Pégaze et Lycaon, tandis que Lio le regardait avec intérêt et que Nadja et Vérone faisaient semblant de ne pas avoir entendu. Dans un éclat de rire le jeune homme attira celle-ci dans ses bras, car elle était plus près que Nadja :

  • - Bande de prudes, vous n'êtes vraiment pas drôles, vous deux.

Cyan releva le nez et songea comme un étranger l'aurait cru fou à parler aux animaux de son langage de fauve. Lui seul comprenait les loups, aussi. Il haussa les épaules : c'était surtout un don qu'il adorait par dessus tout.

Chapitre un. Mars.

Oran écrasa le réveil, et merde, il n'allait pas avoir le temps de profiter de la sublime créature, certes refaite de toutes pièces, qu'il s'était offerte la veille au soir. Façon de parler, sourit-il en lui-même : n'importe quelle femme aurait payé elle-même pour partager sa couche.

Sans la réveiller, il fit jouer ses muscles puissants, prit sa douche, avala un café, et porta ses valises ainsi que le sac à main de la divine créature dans sa voiture. Puis il la porta encore ensommeillée sur la banquette arrière :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nyma 13/11/2014 09:15

Belle transition!!! J'ai hâte de voir la suite!!!

Chloé 13/11/2014 21:58

Merci du compliment :)
n'hésite pas à me dire si tu as des conseils ou à relever les fautes

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs