Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 22:14
Le destin des immortels - nouvelle publication 131

Le destin des immortels - nouvelle publication 130

  • - Rendors-toi, je reviens, ma belle.

Le temps de fermer la porte, il fut de nouveau dans le véhicule. Il la déposa chez elle mais refusa de lui laissez son numéro d'une pirouette comme il était habitué à le faire. Aussitôt après l'avoir déposée, il commença à se sentir courroucé. Il aimait sa vie de tombeur parisien, l'idée de s'enterrer sur Mars ne lui disait rien qui vaille. Du calme, s'ordonna-t-il, la dernière fois qu'il s'était laissé allé à la colère dans sa voiture, le feu avait ravagé l'engin, et il avait dû en racheter une nouvelle. Or il n'était pas assuré, à cause de ce fichu fichier sur lequel il avait son entrée, celui-là même pour lequel les autorités étaient venues lui expliquer qu'il devait partir pour Mars ce jour-là. Il soupira : ils l'avaient eu à l'orgueil. C'était facile de l'avoir ainsi, déplora-t-il. Il avait toujours préféré s'attirer des ennuis que de perdre la face. Jusque-là il n'avait jamais eu à le regretter : le préféré de ces dames trouvait toujours à se consoler dans toute situation ennuyeuse. Il sourit : peut -être qu'une jolie femme se glisserait dans le voyage. Il n'avait aucune idée du nombre et des qualités des autres élus. Ou prisonniers, tout dépendait si on était optimiste ou pas, songea-t-il. Il gara le véhicule en se refusant de maudire ce qui l'unissait au Feu, jamais il ne l'avait fait, il ne commencerait pas aujourd'hui.

Arrivé là où attendaient les autres un large sourire éclaira son visage de beau brun aux yeux bleus : au moins il y avait des femmes, et une ou deux méritaient le voyage, assurément.

Elphame vit débarquer le dernier venu et son cœur se serra : pour couronner le tout, il y avait un type « Moi je. » parmi eux. Aucun des autres n'avait eu de réclamations à émettre, seules les questions avaient fusé en l'absence du prétentieux qui l'irritait déjà. Elle mourait d'envie de lui faire pousser un baobab au sommet du crâne, et elle gloussa à cette pensée. Colérique et drôle, c'était ainsi que la caractérisaient tôt ou tard les gens qui croisaient sa route, quand ils daignaient s'intéresser à elle. Elle secoua la tête, faisant glisser ses longs cheveux autour de son visage : elle exagérait bien sûr. C'étaient de mauvais souvenirs de quand elle n'avait pas quinze ans. Très vite elle avait compris qu'elle pouvait compenser avec ces deux traits de caractère, son physique ingrat. Non, se reprit-elle, depuis le même âge elle n'était plus vraiment laide, mais elle était très quelconque. C'était une femme longiligne, aux traits asiatiques : de fins cheveux très noirs, des yeux brun foncé et bridés. Avec l'âge (elle n'avait que vingt deux ans, tout de même) elle avait appris à se mettre en avant avec du maquillage fuchsia par exemple, comme aujourd'hui, et des coupes de cheveux excentriques : ces temps-ci elle arborait une coupe longue mais largement dégradée et un rien asymétrique, dont elle était assez contente. Mais le beau gosse de service ne l'avait pas regardée , par exemple. Aucun souci, décida-t-elle : elle était là pour utiliser son élément Terre, et elle avait hâte d'y être. Bien sûr, qu'elle pouvait créer la vie sous le Dôme, et cela lui donnerait enfin une occasion de faire de grandes choses de ce don qui au quotidien lui donnait déjà pleinement satisfaction. Elle avait une armée de plantes aromatiques et d'arbres fruitiers sur le grand balcon de son petit appartement parisien. Depuis toujours elle considérait que la place réservée aux végétaux était plus essentielle que celle dont elle disposait pour dormir. Comment les gens pouvaient-ils penser autrement ?

Elle fut tirée de sa rêverie par du mouvement : ça y était, Don Juan avait compris que les conditions étaient ce qu'elles étaient, qu'on ne changerait pas le Dôme pour ses beaux yeux, si bleus et charmeurs fûssent-ils. Elle s'avança à la suite de Pearl, la télépathe (un autre frisson de malaise la prit à ce sujet), et fut engloutie à son tour dans le Passage.

Le destin des immortels - nouvelle publication 132

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nyma 18/11/2014 12:24

Vivement la suite!!

Chloé 27/11/2014 22:09

Merci !! :) ben oui c'est important que vos yeux extérieurs m'aident à trouver les imperfections, c'est plus facile pour vous que pour moi et c'était le but de ce blog

nyma 27/11/2014 13:14

Je ne sais pas si tu vas voir mon commentaire, mais je tente, j'aime vraiment beaucoup cette histoire.
Il y a plus de texte par page c'est agréable.
Bon je vois que tu tiens beaucoup à ce que je trouve des fautes ( ;-), en fait je ne suis pas douée trop en orthographe). Je vais alors chipoter puisque je n'en ai pas trouvé, pour "Dom Juan" pourquoi "Dom" et pas "Don", j'ai regardé sur le net, "Dom Juan" avec un "m" est un personnage de Molière alors que l'expression "Don Juan" est avec un "n".
Voilà.

Chloé 20/11/2014 22:40

ok je m'y mets :)
dis moi surtout si tu as le moindre conseil ou bien si tu vois des fautes

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs