Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 19:52
Le destin des immortels - nouvelle publication 139

Le destin des immortels - nouvelle publication 138

  • -Voilà, après si tu préfères te coucher en maudissant ton don et aussi d'autres choses que j'ignore, fais-le, mais cela me décevra, j'ai cru que tu étais plus combative que cela.

Elle tourna lentement la tête vers lui et ses yeux verts chargés d'émotion remuèrent quelque chose dans le corps de Cyan. Si elle avait été plus mince il aurait pu la désirer à cet instant, comprit-il, car alors même qu'elle ne lui plaisait pas, car il préférait les silhouettes filiformes, ce frisson-là n'avait rien d'innocent. Maintenant il lui fallait du mouvement ; il se tourna et lui lança derrière son épaule :

  • - Tes chaussures son juste là.

Puis il franchit le seuil sans se retourner. Ses sens plus développés que la moyenne lui indiquèrent qu'elle s'approchait alors qu'il avait déjà parcouru une distance certaine. Il ralentit le pas et l'attendit en câlinant Clio, cette bête était un vrai chien, sourit-il en lui-même.

  • - Ce n'est pas ton genre, d'habitude, lui dit la louve.

Il sentit la tension de la blonde derrière lui, au son produit par l'animal, qui ne parlait qu'à ses oreilles. Il apprécia que Pearl dégageât plus d'excitation que d'inquiétude.

  • - Mais elle le deviendra si elle continue de jeûner comme elle l'a fait ce soir, dit Pégaze, qui avait mangé une bonne partie de sa viande au dîner.

  • - Cesse de toujours me contredire ! S'indigna Clio.

  • - Tu ne vois pas qu'il te courtise depuis des lunes ? Se moqua Vérone.

  • - La barbe, s'emporta l'autre, mêle-toi de tes oignons, la prude.

La jeune femme venait d'arriver dans son dos, mais Cyan ne se retourna qu'un peu vers elle. Il lui expliqua de quoi il retournait entre les deux loups à voix basse, même si c'était parfaitement inutile : les fauves entendaient mieux que Pearl. Celle-ci rit doucement. Son rire s'écoula sur la peau de l'homme, comme une douche bienfaisante.

  • - Elle n'est pas prude, la défendit Nadja, elle est pudique !

  • - Tu dis ça parce que tu es pire qu'elle, se moqua Lycan.

  • - Tu comprends ce qu'ils se disent ? Demanda Pearl en parlant à l'oreille de Cyan.

  • - Absolument tout.

Il se retourna un peu davantage et ils se retrouvèrent suffisamment proches pour échanger un baiser. Aucun d'eux ne franchit cette distance. Mais l'homme se sentit tendu à cette idée.

  • - Tu as décelé quelque chose de gave dans l'esprit d'Oran, Pearl ?

  • - Non, sourit elle, absolument rien de tel. Mais je suis fatiguée d'en parler.

  • - Parfait. Parle-moi de toi alors.

Tandis que l'homme aux loups en apprenait plus sur elle, Oran tentait de lire un magazine de voitures dans sa chambre. Mais sans cesse ses pensées revenaient à Elphame, et chaque fois qu'il se souvenait la sensation produite lorsqu'elle avait accueilli la chaleur en elle, ses entrailles le torturaient. Il posa le magazine et se dit la vérité : il désirait Elphame, parfait, il la mettrait dans son lit aussi vite que possible.

Alors que le détenteur de l'élément feu s'enflammait pour celle de l'élément terre, un frémissement secoua la surface de Mars. Les bribes de chaleur s'y épanouirent un moment et s'oublièrent çà et là sur la planète fraîchement conquise.

Zelda était sortie se promener, elle ne tenait pas en place. Elle allait tout droit pour ne pas se perdre. Après leur maison en apparaissaient d'autres, toutes fermées : les autorités avaient fait vider Mars au cas où des incidents seraient apparus à cause des gens extraordinaires comme elle. Elle se voyait bien dans celle-ci : un château miniature avec petites tours et piscine, elle et son mari y élèveraient des jumeaux adorables. Elle espérait qu'aucun n'hériterait de ses boucles, c'était trop difficile de s'en occuper. Elle voyait un papa châtain aux yeux brun clair, sourit-elle, elle était seule, elle pouvait bien avouer que cet homme était son idéal masculin. Jess était son exact opposé, se moqua-t-elle d'elle-même, avec sa chevelure indomptée, et sa timidité, alors qu'elle en venait toujours à jouer les petits chefs, comme dirait Elphame. Elle espérait que leur conflit s'apaiserait, elle n'aimait pas le bazar dans les relations humaines non plus. Ils devaient être solidaires pour arriver à faire de cet espace factice quelque chose de vivant.

Elle songea à la Terre, dans son esprit sa planète était quelque chose de grisâtre et de vaguement sale, enfumé, pollué. Les gens seraient bien ici, conclut-elle. Elle espérait quelque part avoir gagné un titre de séjour pour Mars en participant à son élaboration, elle aussi voulait le droit de se sentir bien, mais avec son maigre pécule elle n'aurait pas les moyens de payer les charges astronomiques. Bientôt elles diminueraient puisqu'elle produirait naturellement ce qui, pour le moment, était importé sur son sol stérile.

Le destin des immortels - nouvelle publication 140

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Neko-chi 22/08/2015 06:03

La suite s'il te plait, ça devient très croustillant tout ça ;)

nyma 15/08/2015 10:16

ça fait un bon moment que je ne suis pas venue... bien sûr qu'on veut la suite!!!

lholo 17/08/2015 21:10

je passe presque chaque jours et rien . La suite est bien longue à venir

Chloé 27/07/2015 03:08

demandez moi la suite !

Chloé 30/08/2015 16:36

Oups désolée j'avais pas vu vos commentaires, il y a eu un bug on dirait. J'arrive !!

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs