Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 20:34
Le destin des immortels - nouvelle publication 140

Le destin des immortels - nouvelle publication 139

Elle songea à la Terre, dans son esprit sa planète était quelque chose de grisâtre et de vaguement sale, enfumé, pollué. Les gens seraient bien ici, conclut-elle. Elle espérait quelque part avoir gagné un titre de séjour pour Mars en participant à son élaboration, elle aussi voulait le droit de se sentir bien, mais avec son maigre pécule elle n'aurait pas les moyens de payer les charges astronomiques. Bientôt elles diminueraient puisqu'elle produirait naturellement ce qui, pour le moment, était importé sur son sol stérile.

Au coin d'une autre maison magnifique elle tomba sur Cyan et Pearl qui rentraient de leur promenade. La nuit était tombée et les yeux bleu-vert du jeune homme brillaient d'un drôle d'éclat. Son visage était encore plus viril qu'à l'ordinaire, et de son corps vêtu de gris et de noir se dégageait une puissance effrayante.

Pearl semblait heureuse près de lui, alors que Zelda ressentit le besoin impérieux de ficher le camp aussi vite que possible, sans trop comprendre pourquoi. Elle les salua, s'excusa encore pour tout à l'heure, et passa son chemin.

  • - Tu devrais rentrer, Zelda, lui lança Cyan d'une voix grave, presque rauque qui la fit tressaillir, il fait nuit noire, maintenant.

  • - Dans une minute, fit elle d'un couinement.

Pearl écarquilla les yeux en suivant la rouquine du regard.

  • -Elle s'échappe, ma parole ! Est-ce que j'ai encore pris du tour de taille ?

Cyan eut un rire franc, qui lui parut aguicheur. Depuis quelques minutes, peut-être même presque une heure, elle avait l'impression qu'il était plus séduisant. Ce devait être leur conversation, se dit-elle, il l'avait fait parler, il l'avait comprise, il l'avait précédée, rassurée et appuyée, sans oublier de s'indigner pour les rares confidences désastreuses. Maintenant qu'ils approchaient de la maison, son estomac lui donnait des élancements somme toute agréables. Le lendemain il serait de nouveau l'homme sérieux et inaccessible, mais ce soir elle se laissait aller au plaisir d'avoir partagé ce moment avec le ténébreux mais affriolant homme aux loups.

  • - Oui, dit-il, comme tu aurais dû le faire aussi, Pearl.

  • - Pourquoi, gloussa-t-elle en regardant la pleine lune, tu vas te couvrir de poils et m'égorger aussi sec, c'est cela ?

  • - Non, mais les gens... Bon, n'y songe plus. Je suis heureux que tu ne sois pas les gens. Bonne nuit, Pearl, conclut-il alors qu'il la quittait en haut des escaliers.

Elle n'avait rien vu passer du chemin du retour. Elle gagna sa chambre sur un nuage. Ce soir elle voulait y croire, oui, elle s'en sentait capable.

Alors que la télépathe se laissait couler dans un cocon d'espoir sensuel, une vibration d'émotions se coula autour de Mars. Un soupçon de ce qui, en quantité immensément plus grande, donne les sensations que les lieux procurent : du bien-être, de la peur, du chagrin. Mais pour l'heure le murmure s'évanouit temporairement.

Lorsque Elphame se réveilla ce matin là il était tôt ; évidemment, la veille elle s'était écroulée alors qu'il faisait encore jour. Elle descendit déjeuner et trouva dommage de le faire seule, mais l'avantage c'était qu'elle pourrait se mettre au travail seule cette fois-ci. Une fois la douche prise elle gagna le jardin apocalyptique : le faux gazon une fois enlevé il ne restait plus que le béton et sa motte de terre, ce qui ne donnait pas un joli tableau, assurément. Elle plongea les doigts dans la terre et frissonna de plaisir : grâce à la chaleur d'Oran, elle était plus riche que la veille : les molécules nourricières avaient crû pendant la nuit. Elle commença à se concentrer pour produire et ne sentit plus le temps passer.

Oran s'éveilla seul, aussitôt il se demanda comment c'était possible. Où était passée la belle brune de la veille ? Il chercha dans son esprit à quoi elle ressemblait, mais le visage d'Elphame surgit dans son esprit alors qu'il se rendait compte de là où il était. Il avait peut être rêvé d'elle, mais en attendait c'était seul qu'il avait passé la nuit, comprit-il enfin. Onze heures : depuis quand ne s'était-il pas éveillé avant midi alors qu'il ne travaillait pas le lendemain ? Il aurait Elphame, se promit-il, et ce fut avec un sourire carnassier qu'il quitta ses draps sans intérêt.

Après un court passage à la salle d'eau, il déboucha dans le jardin pour tâter la chaleur de leur travail de la veille. Son cœur manqua un battement : elle était là. Ses longs cheveux d'ébène aux longueurs originales lui semblèrent appeler ses doigts, et son visage lisse, ses lèvres. Il inspira à fond, puis s'approcha bruyamment. Il maudit le climat artificiel de Mars : d'après ses sensations d'une particulière acuité en matière de températures, il devait faire un perpétuel vingt-quatre, qui ne permettait pas d'enlever son T-Shirt en se plaignant de mourir de chaud. C'était une technique qu'il avait l'habitude d'utiliser, simple, efficace. Le regard de la fille lui donnait alors la permission qu'il attendait.

Le destin des immortels - nouvelle publication 141

Partager cet article

Repost 0
Published by solenne&chloé
commenter cet article

commentaires

Chloé 12/11/2015 19:56

Bonsoir... Heu... What ?

Diane 11/11/2015 20:40

Désolée mais je dois dire que je suis vraiment déçue ... J'ai été incapable de terminer, pourtant je me suis faite dosée direc au coca 0 ... Je ne pensais vraiment pas dire ça un jour mais ce coup-ci Diane n'en reprendra pas une tranche !

Chloé 22/10/2015 17:39

oui !! J'arrive :)

Diane 22/10/2015 17:33

J'avoue que j'en reprendrais bien une tranche pour mon 4h, en sirotant un verre de coca 0 bien entendu ! Alors ??? Pourrait-on avoir la suite pour ce weekend, tentais-je ...

Neko-chi 11/10/2015 22:05

Toujours aussi intéressant ! La suite s'il vous plait :D

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs