Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 12:49
Le destin des immortels - nouvelle publication 142

Puis elle reporta son attention sur lui et ses boucles folles du réveil, mais aussi ses yeux cernés et son air meurtri.

  • Elle est morte! Comprit-elle. Oh Jess, je suis désolée.

Elle avait failli le toucher. Sa main était suspendue au-dessus de son épaule, où elle l'avait déjà touché la veille. Mais cette fois, elle la retira promptement. Il vit qu'elle voulait dire quelque chose, mais qu'elle ne savait pas comment s'y prendre. Il sourit : la reine de l'ordre n'avait pas l'habitude d'hésiter, jusque-là.

  • Qu'est-ce qui te fait sourire soudain ? Murmura-t-elle heureuse de cette gaîté inattendue.

  • Allons travailler, ordonna-t-il de cette voix ensommeillée qui cette fois laissa le trouble sur le visage de la rouquine assez longtemps pour qu'il ait pu le remarquer.

Il gagna la salle d'eau, alors qu'elle s'asseyait sur les draps, fébrile. Elle l'avait regardé s'y engouffrer, lui et son corps d'homme, elle en avait vu si peu jusque-là. Non qu'elle n'ait jamais eu de petits amis, mais elle faisait plus jeune que son âge et ils avaient toujours connu des corps d'enfants.

Le chuchotement de l'eau déjà attisé plusieurs fois devint parole. L'humidité emplit l'air factice, et s'ajoutant à l'équilibre créé de toutes pièces, elle fut en surplus. Aussi tout dehors se couvrit comme par enchantement d'une fine buée.

  • Zélda ! Cria Oran.

  • Oui ! Entendit Jess depuis sa chambre.

Elle n'était donc pas sortie, elle l'attendait le temps qu'il se douche, songea-t-il perplexe. Il était prêt, et sortit juste à temps pour voir tout le monde entrer chez lui, c'était le pompon !

  • Venez voir, ordonna le brun aux yeux bleus !

Jess suivit les autres dehors sans trop comprendre ce qui se passait, et arrivé à destination, il ne vit toujours pas. Alors Oran passa un doigt sur le mur blanc ; la buée céda sous son geste.

  • Seigneur ! Fit Zelda, les yeux embués eux aussi. Mais je n'ai rien fait ! Je n'ai pas encore travaillé aujourd'hui !

Chacun se regarda sans comprendre, mais pour Jess cela ne faisait aucun doute : elle avait eu une émotion qui avait donné une vie propre à son élément, comme pour l'air lorsque lui-même faisait un cauchemar. Il posa sur elle un regard insistant alors que les autres retournaient tous à leur tâche en secouant toujours la tête d'étonnement. Ils étaient seuls maintenant et Jess proposa doucement :

  • Allons travailler, maintenant. Je vais me servir de ce que tu viens de faire pour charger l'air d'humidité. Il faudrait que nous signalions qu'il faut réduire la régulation de l'atmosphère.

  • Tu peux certainement demander à Pearl ou Cyan, tenta Zelda d'une voix tremblante.

Jess se demanda s'il devait lui dire quelque chose : elle avait vraiment l'air troublée. Mais avait-il le temps de s'attarder à cela, alors que la buée allait peut être s'évaporer ? Non, assurément pas. Il s'éloigna, s'assit, et commença à se concentrer, les doigts sur les tempes.

Il fit naître aisément une légère brise, mais il mit plus de temps à la charger de l'humidité ambiante. Il la sentait emplir l'atmosphère martienne. Mais le plus dur fut de maintenir la brise durablement. Bientôt il sentit ses forces diminuer : il n'y parviendrait pas, son travail se révélerait vain. Alors il laissa s'échapper presque tout, s'attaquant à quelques mètres cubes seulement. Il les fixa de son attention, jusqu'à ce qu'on commence à l'ennuyer. Au début ce n'était presque rien : on murmurait de temps en temps à son oreille, et parfois, très doucement, quelque chose l'effleurait. Il travailla d'arrache-pied, malgré ces petites gênes.

Un long moment après, alors qu'il commençait à sentir les résultats de son travail, sentant la bulle d'air humide moins volubile, la gêne s'enfla : on murmurait plus fort et plus souvent, on le touchait presque.

Enfin, il lui sembla qu'il y avait des chances pour que la bulle reste en place lorsqu'il cesserait de la soutenir, aussi malgré les voix et les attouchements, termina-t-il son travail. Lorsqu'il coupa le lien avec la bulle d'air, il avait prévu de regarder son travail, mais il gémit : on lui hurlait dessus, de surcroît on le secouait comme un prunier. Il se dégagea, courroucé, mais toute colère s'évanouit lorsqu'il contempla le visage rouge, épuisé et couvert de larmes de Zelda. Incrédule, il l'interrogea du regard, mais elle ne pouvait pas parler.

  • Voilà huit heures exactement qui tu travailles, expliqua Cyan, elle a eu très peur pour toi.

Le destin des immortels - nouvelle publication 143

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chloé 24/10/2015 18:48

Comme tu le sens, mais un point de vue extérieur est souvent précieux justement pour voir ce que l'on n'aura jamais assez de recul pour voir

Martin84 24/10/2015 18:24

Je n'aurais pas la prétention de pouvoir donner des conseils, il paraît que le talent est inné mais surtout spontané :) .L'important est surtout de prendre du recul sur ce que l'on fait je pense et de ne jamais se prendre pour un ou une artiste.

Chloé 24/10/2015 14:40

Merci beaucoup ! ça fait plaisir :)
Et bien j'ai beaucoup essayé, fut une époque, de trouver un éditeur. J'ai décroché 2 petits contrats qui ont capoté. C'est très difficile d'obtenir la confiance d'un éditeur qui tienne la route. Un de ces 4 je vais réessayer. Mais je ne te cache pas que le blog a la vocation d'aider en cela : grâce à des commentaires comme les tiens, avec Solenne nous pensions prouver que nous avons du potentiel.

2ème vocation : n'hésite pas non plus à me dire si tu as le moindre conseil, c'est comme ça qu'on s'améliore !

En attendant je vous prépare les prochains extraits.

Martin84 24/10/2015 14:17

Pourquoi ne pas vous faire pas vous faire éditer ? Nous passons un moment exceptionnel à chaque nouvelle publication !

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs