Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 18:44
Le destin des immortels - nouvelle publication 147

Le destin des immortels - nouvelle publication 146

Ils descendirent ensemble. Il lui faisait tourner la tête, s'affola-t-elle. Elle était encore vêtue des habits de la veille, telle qu'il l'avait couchée là. Normalement elle n'aurait pas voulu sortir de sa chambre sans une bonne douche et des vêtements propres. Lui-même avait été torse nu la veille, et il avait son jean du jour, or ce matin lui aussi était exactement comme la veille. Elle secoua la tête pour cesser de penser à eux, il était toujours amoureux de son épouse, c'était à cause de cette femme qu'il ne dormait pas, elle devait cesser de croire que quelque chose était possible entre eux. Que faisaient Oran et Elphame à la cuisine, eux qui jamais ne se levaient tôt d'habitude ?

  • - Bonjour, dit-elle de sa voix calme, comment ça va, vous deux ?

  • -On espère que ça ira mieux bientôt, grâce à toi, avoua Elphame de sa voix toujours expressive.

  • - Que puis-je faire pour vous, à part vous réprimander parce que le beurre, quand on a fini de s'en servir, ça se met au frigo ?

Oran sourit largement, et lui décocha son sourire de charmeur, avant de susurrer, mielleux :

  • - Même après l'amour, Zelda ne cesse jamais de vouloir imposer l'ordre, comme un Dieu païen veillant sur cette maison.

Zelda se rembrunit, mais Elphame ne lui laissa pas le temps de contester. Elle débita, neutre et rapide :

  • - Oran ne peut pas me faire l'amour sans me brûler, or tu as l'élément eau, nous pensons que tu peux nous aider, Zelda, est-ce que tu as envie de le faire pour nous, s'il te plaît ?

Chapitre deux. L'engrenage.

Jess ne quitta pas son silence pour sortir de la pièce, et la rouquine soupira : cet homme était presqu'aussi pudique qu'elle-même. Elle appuya les doigts sur ses tempes pour réfléchir : ces gens-là méritaient ils ce qu'elle avait à leur offrir ? Elle rouvrit les yeux pour les regarder. Elphame était amoureuse, cela se voyait, et telle qu'elle la connaissait un peu, elle était du genre à tomber d'amour aussi vite, il n'y avait aucun doute à avoir sur la question. Elle se tourna vers Oran.

  • - Viens faire un tour dans le jardin, beau gosse, sourit-elle.

Elle ne le regarda pas en prenant le chemin de la sortie, elle pouvait s'épargner au moins cela. Lorsqu'ils furent dehors, elle donna une tape sur l'épaule de Jess qui s'y trouvait :

  • -J'arrive.

Mais il ne l'avait pas entendue, il travaillait son élément, concentré, les yeux clos. Maintenant, Oran et elle étaient assez loin de tout le monde ; elle s'arrêta et se tourna vers lui, le regard dur.

  • - Écoute, je peux vous aider, mais il faut que ça en vaille la peine. Je ne veux pas t'inclure dans les raisons de la gravité de ce que je peux faire pour vous, mais je pense qu'en tant que maître d'un élément, tu sais de quoi je parle.

Le sourcil levé, il n'avait pas tellement l'air de saisir, non. Peut-être était-elle la seule à s'être intéressée à cet aspect de ses pouvoirs, après tout.

  • - Je peux vous aider, mais les conséquences pour moi seront lourdes, contente-toi de cela, ajouta-t-elle.

  • -Zelda, s'impatienta-t-il, si tu ne peux pas nous aider, dis-le, mais ne me fais pas tourner en bourrique, j'ai eu mon lot de mauvaises surprises cette nuit.

  • - Parle-moi sur un autre ton, gronda-t-elle.

Mais après tout elle avait ainsi la réponse à la question qu'elle n'avait pas eu à lui poser. Vue la colère, et aussi autre chose d'indescriptible qui planaient sur son visage, un peu comme de la douleur, elle pouvait croire qu'il aimait Elphame. Pour le reste elle devrait lui faire confiance :

  • - Je t'ai isolé pour vérifier que tu l'aimais, parce que je ne peux pas me permettre de faire ce qu'elle m'a demandé à la légère. Maintenant j'en suis à peu près convaincue, nous pouvons la rejoindre.

  • - Si tu veux passe par Pearl, se moqua-t-il, elle pourra répondre à ta question.

  • -Parfois il faut savoir vivre comme des gens normaux.

Ils se turent, méditant sur ces paroles. Une fois revenus à la cuisine, Elphame les accueillit l'air stressée.

  • - Je vais essayer vous aider, dit Zelda. Pour ce faire, je dois m'isoler dans ma chambre, veillez à ce que personne ne m'ennuie jusqu'à ce que je sois sortie, et ensuite je saurai si oui ou non, il y a quelque chose à faire.

Sur ces paroles, elle se dirigea vers les escaliers, mais Elphame la rattrapa bien vite.

  • - Qu'est-ce que tu vas faire ? Demanda-t-elle avec émotion.

Elle savait, contrairement à Oran, comprit Zelda. Devait-elle lui dire la vérité ? Si elle le faisait, la détentrice de la terre refuserait sans doute qu'elle l'aide. Était-ce un problème ?

  • - Cesse de réfléchir, ordonna Elphame, et explique-moi. Oran et moi sommes les principaux concernés, nous avons le droit de savoir, tu ne crois pas ?

Sur la fin elle s'était attendrie. Oran les avait rejointes, et l'avait prise par la taille de ses mains puissantes. Zelda sentit passer sur ses traits le dépit de ne pas pouvoir elle aussi viser cela avec Jess, mais elle se composa aussitôt un visage neutre, même si c'était trop tard ; elle pouvait le lire sur les traits d'Elphame.

Zelda leur fit signe de la suivre dans sa chambre : elle ne voulait pas prendre le risque qu'on les entende. En croisant Pearl qui descendait déjeuner, ils la saluèrent.

Le destin des immortels - nouvelle publication 148

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs