Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 22:19
Le destin des immortels - nouvelle publication 149

Le destin des immortels - nouvelle publication 148

Le dauphin, par quelques pirouettes, l'obligea à le lâcher. Il lui donna un coup de nez amical puis s'en fut bien loin, vers l'infini.

Zelda se sentit bien seule soudain. Puis elle comprit : elle était là parce qu'ici se trouvait l'entrée de la grotte. Elle y nagea lestement. Étonnée de sentir la façon dont elle se mouvait, elle regarda ses jambes et émit un rire cristallin car étouffé par l'eau soyeuse. Elle était une sirène, mais quoi de plus normal pour la maîtresse de l'eau? Se dit-elle. Elle s'engouffra dans la grotte, mais le chemin ne fut pas bien long. Aussitôt le tunnel prit fin sur un espace vaste et sec. Au centre trônait un genre de bassin naturel, à la couleur surréaliste, un peu comme les yeux de Cyan. Penser à lui la ramena à sa mission. Où était Neptune et qui était cet homme de dos, s'adonnant à un bain de pied visiblement délicieux ? Elle se hissa au sec, aussitôt sa queue redevint ses jambes. Elle se redressa et vit qu'elle était nue, comme cet homme, Neptune, qui d'autre ? Son dos large était en partie couvert par sa longue chevelure dont les boucles lui rappelèrent celles de Jess, qu'elle aimait. Non, s'indigna-t-elle, pas encore, ce n'était pas possible.

- Monseigneur, murmura-t-elle.

Le visage se tourna vers elle, alors son cœur maqua un battement. A part la teinte azur des cheveux et des sourcils, c'était Jess.

- Comment est-ce possible? Piailla-t-elle.

- Viens t'asseoir, mon enfant, fit Neptune, de la voix de Jess.

Les jambes flageolantes, elle s'exécuta. Il l'observa des pieds à la tête et sa propre nudité la gêna, autant que celle de son dieu. Des jambes galbées, un ventre musclé, de discrets pectoraux... Jess était il ainsi, lui aussi ?

- Pourquoi vois-je mon ami et non toi, Neptune ?

- Ton ami, se moqua-t-il... Parce-que je ne suis pas matériel, mon enfant. J'apparais comme ce que ton esprit se plairait le mieux à me découvrir. Tu aimes cet homme, Zelda.

- C'est trop tôt, contra-t-elle résolument. En tout cas je suis très honorée de...

- Laisse tout cela, Zelda. Je ne veux pas de cela entre nous.

Il lui fallut plusieurs secondes pour comprendre. Elle n'était pas son serviteur. Peut-être avait-elle une chance de s'en tirer sans mal, finalement.

- Très bien, monseigneur, je vais essayer de m'y faire.

- Comment vas-tu, petite ?

Elle se sentait surprise, bien-sûr, qu'il lui parle comme s'il était son père. Pour autant, il semblait sincère. Après tout, en effet, elle l'avait toujours senti auprès d'elle, dans chaque plan d'eau, jusque dans la pluie dehors.

- Moi je vais bien, Neptune, car tu veilles sur moi.

- Ne te perds pas en transitions, pose-moi ta question. Je te vois tous les jours, dès que tu entres en contact avec notre élément, dès que tu intéragis avec lui. Je sais ce qui t'amène.

Un vertige la saisit. Elle se raccrocha à ses yeux azur.

- Peux-tu me permettre de les aider, Seigneur ?

Ses yeux à elle descendirent sur les lèvres du dieu. Elle se retint de les embrasser. Elles étaient faites pour les siennes. Elle secoua la tête, revint à ses pupilles.

- Je peux tout lorsqu'il s'agit de l'eau, mais comme tu le ressens, la contrepartie sera terrible.

Étourdie, elle aurait tout accepté. Jusqu'au pire et jusqu'au meilleur.

- Quelle est-elle, Neptune ?

- Il faut m'offrir ton âme, bientôt, quoi d'autre ?

Zelda comprit qu'elle l'avait toujours su, comment était-ce possible ?

- Pourquoi ai-je tellement confiance en toi, alors qu'Oran n'ose même pas contacter son dieu ?

Il avait déjà fourni une réponse : la mort l'attendait au tournant. Mais ce n'était pas tout.

- Parce-que Vulcain et moi sommes différents. J'aime communiquer avec mon enfant, alors qu'il qu'il préfère le laisser travailler seul, ce sont deux façons de procéder qui se défendent. J'ai insufflé certains savoirs dans ton esprit en te guidant pour t'aider, lui pense que son fils sera plus fort s'il le laisse trébucher et apprendre seul. Veux-tu toujours formuler ta requête ?

Le visage de Neptune était doux comme celui d'un père. Il l'avait aidée avant, il ne lui ferait jamais de mal.

Le destin des immortels - nouvelle publication 150

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lo 26/05/2016 13:10

finalement tu réponds ici à mes interrogations du chapitre précédent!

(rien à voir, je ne reçois plus de mail lorsque tu réponds à mes commentaires...pas pratique pour suivre!)

Chloé 26/05/2016 13:32

A mon avis ce sont des options que tu peux paramétrer. Moi en tous cas j'ai rien fait :)

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs