Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 21:36
Le destin des immortels - nouvelle publication 126

Le destin des immortels - nouvelle publication 125

Lorsqu'ils entonnèrent la formule les doigts de Kaitleen enlacèrent fermement ceux du nouveau lycaon, elle voyait bien comme il avait peur.

  • -Par le fruit du sol, par l'eau de la Terre,

Que ce soir, et ici, le démon voie la proie factice,

Que ce soir, il croie la voir qui se terre,

Que maintenant, autour de lui se referme la matrice,

De l'illusion ici, avec mon aimé(e), soit crée,

Qu'ici et maintenant, soit faite ma volonté.

Il semblait à Sloan que les phrases étaient mal conçues, les mots mal trouvés, la formule téméraire. Mais ensuite autre chose que les mots des sorciers attira son attention. La lumière. Des éclats blancs semblaient entrer dans ses chairs pour les corrompre, les meurtrir. Sous leur effet sa peau devenait grise et épaisse. Ensuite tout se passa dans une douleur atroce, mais ses cordes vocales étaient trop endommagées pour produire les hurlements qu'il aurait souhaité pousser. Ses bras devinrent des pattes sous ses yeux dont la perception changeait affreusement. Soudain sa colonne vertébrale se plia et il fut projeté au sol. Ses lèvres se retroussèrent sur ses crocs luisants et son esprit de lycan remercia la lune :

- Ô mère, merci pour ta protection, ta force,

Car ce soir, et pour une nuit, je peux chasser l'humain,

Pour quelques heures, ce sera lui qui sera bloqué sous l'écorce,

Sous tes rayons, je me sens enfin entier, serein,

Merci Lune, ma Déesse et ma mère aimée,

Ce soir, je vis enfin, sous ton protection nimbée.

Certes il s'était déjà transformé, mais jamais dans ces conditions, entouré des autres loups, un soir de pleine lune. A l'évidence, tout était différent, il ressentait davantage ce qui se passait. Il réalisa dans une part reculée de mon esprit, la part humaine, que pour un observateur humain, il n'avait pas parlé. Il venait de hurler à la lune. Il baissa la tête et la Lune lui montra tandis que les autres terminaient leur prière.

Ce que lui montra la lune était laid, détestable. C'était Antoine, il hurlait sur Céleste. Il se ramassa sur lui-même tandis que Kaitleen lui apparaissait, évanouie sur le sol. Il lui avait fait du mal. La fureur l'amena à se jeter sur lui avec une force indicible. Les griffes de Sloan balafrèrent chaque partie de son corps ; il fut bientôt en sang. Mais ce n'était pas assez. Sloan s'accrocha à une jambe, pour tirer de toutes ses forces. L'autre hurlait, il se débattait, il frappait des mains et du pied libre, mais rien ne pouvait arrêter le lycaon. Après une lutte d'une longueur épuisante, la jambe céda enfin, aussi Antoine tenta-t-il de clopiner plus loin en hurlant de douleur. Mais le novice n'en avait pas encore fini avec lui. Sloan bondit sur l'autre jambe et la lutte reprit de la même façon. Au prix de plusieurs heures de combat il ne restait plus un seul membre à l'humain répugnant. Sloan s'attaqua à un flanc, il allait finir par y rester, par la Lune, elle en avait décidé ainsi, il ne devait plus rien rester d'Antoine. Elle le lui avait désigné comme la proie qu'elle lui offrait en cette nuit attendue. Celle-ci était proche de s'achever lorsque Sloan arracha le dernier lambeau de peau à l'humain maudit. Mais Antoine criait toujours. Le loup-garou retroussa les lèvres en un sourire sadique, il avait fait du bon travail. Il lui restait à l'achever : ce visage qui hurlait devait quitter le reste de son corps. Sloan referma les crocs sur sa gorge avec un plaisir intense, la Lune l'irradiait de sa lumière bienveillante, elle l'encourageait à terminer sa tâche bénie de sa chaleur protectrice. Il tirait, les griffes profondément enfoncées au sol, il avait coincé le corps démembré et sanglant de l'humain sous une racine. Le doux chant des vertèbres qui se désolidarisaient une à une procurait à la créature un contentement intense. Enfin Antoine ne cria plus, car sa bouche n'était plus reliée à sa cage thoracique. L'être savait ce qu'il restait à faire, la lune le lui avait soufflé : il prit ses cheveux mi longs dans sa bouche et traîna sa tête jusqu'au rocher, le roc immaculé. Le chemin fut long et épuisant, car il devait se hâter, le matin était bientôt là, or la lune attendait son présent pour se coucher en paix. Ça y était, Sloan était arrivé. Il posa son cadeau à ses pieds, au bord du rocher, heureux. Il leva son visage épuisé vers sa Déesse lune et elle le remercia, c'était pour qu'elle le fasse qu'il s'était donné tant de peine cette nuit-là.

Le destin des immortels - nouvelle publication 127

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chloé 27/10/2014 13:13

je vois que tu arrives bien à suivre malgré ma dfficulté à publier assez régulièrement, chapeau :)

nyma 27/10/2014 09:12

Je savais que Sloan ne l'aimait pas mais à ce point ;-), je pense que ce n'est qu'une illusion créée par les magiciens

Hé C'est Nous !

  • : roman fantastique en ligne gratuit
  • roman fantastique en ligne gratuit
  • : manuscrits de fantasy promettant action, guerre et amour. Si vous aimez les vampires, loups-garous, dragons, fées, anges ou toutes autres créatures fantastiques c'est gratuit. laissez un mot aux auteurs Chloé et Solenne pour les aider à trouver un éditeur.
  • Contact

copyright

 

 

 

 

Toutes les images apparaissant sur ce blog ne sont pas notre propriété.

Elles appartiennent à leur autreur.

Recherche

visiteurs